Police générale des examens et concours officiels

POLICE GENERALE DES EXAMENS ET CONCOURS OFFICIELS RELEVANT DU
MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRES

 

I- CONSIGNES A L’INTENTION DES CANDIDATS

A lire dans chaque salle avant la distribution de chaque épreuve.
Il est rappelé aux candidats :

1. Que les pièces ci-après sont exigibles à l’entrée de la salle d’examen :
– La carte d’identité scolaire ou nationale,
– Le récépissé d’inscription,
– L’ Individual Time Table » (pour les examens du GCE) ;
2. Que 15 minutes après le début des épreuves, ils ne peuvent plus être admis en salle d’examen ;
3. Qu’il est strictement interdit d’apporter dans l’enceinte du centre ou sous-centre d’examen, tout
appareil de communication (émetteur-récepteur, téléphone portable…),
4. Qu’il est strictement interdit d’entrer dans la salle d’examen avec tout appareil de communication
(émetteur-récepteur, téléphone portable…) ;
5. Qu’il est strictement interdit d’entrer dans la salle d’examen avec une calculatrice programmable avec
mémoire permanente (sauf autorisation expresse mentionnée sur l’épreuve), un micro-ordinateur, des
feuilles de papier de toute nature, des cahiers, des livres autres que les dictionnaires ou lexiques
autorisés ;
6. Que les dictionnaires sont strictement interdits pour les langues vivantes autres que l’Arabe ;
7. Que toute communication entre candidats est interdite ; en cas de nécessité, le candidat lèvera le doigt
et s’adressera à haute et intelligible voix aux surveillants ;
8. Qu’il est interdit de porter sur la partie de la feuille réservée à la composition proprement dite du
candidat, toute indication susceptible d’identifier ledit candidat ;
9. Que les candidats ne sont pas autorités à sortir de la salle d’examen durant l’épreuve. En cas
d’indisponibilité réelle et sérieuse, le candidat sera autorisé à sortir mais son nom et le temps mis à
l’extérieur de la salle d’examen seront inscrits au procès-verbal de surveillance et il devra être
accompagné d’un surveillant ;
10. Que le port d’objets dangereux (couteaux, armes à feu, gourdins…) est interdit

 

DOCUMENTS ET MATERIELS AUTORISES

 

Le candidat doit savoir qu’il composera sur des feuilles de compositions et du papier brouillon fourni par
l’administration.
Par contre le candidat doit se munir de sa carte d’identité, d’un stylo ou crayon à bille à encre bleue violette ou
noire exclusivement, d’un crayon ordinaire, d’une gomme et d’une règle.
Les autres documents et matériels autorisés sont :
Pour les langues anciennes : les dictionnaires Latin et Grec à l’exception des dictionnaires
contenant un appendice grammatical quelconque.
Pour l’Arable : Le dictionnaire bilingue (français/arabe).
Les épreuves de Mathématiques, de physiques et de Comptabilité : La table des valeurs
naturelles des fonctions trigonométriques, le tableau graphique et d’ABAQUES, le plan comptable
OHADA, la calculatrice ordinaire sans bande (additionneuse) ou la calculatrice scientifique non
programmable (quand celles-ci ne font pas l’objet d’une interdiction formelle de l’une des structures
en charge de l’organisation des examens) ;
Pour la Technologie et le Dessin : Le matériel de Dessin (règle graduée, équerre, té, compas,
gomme, crayon ordinaire, etc…)

NB : Ces documents ou matériels étant strictement personnels, ils ne peuvent faire l’objet d’un échange
entre candidats.

 

II- CONSIGNES A L’INTENTION DU SURVEILLANT DE SALLE

De nombreux surveillants de salle ignorent les tâchent qui leur incombent.
Il convient de rappeler qu’au niveau de la salle de composition, le surveillant est le garant de la régularité des
examens. A ce titre, il lui est rappelé qu’il doit :

 

I. Dispositions générales :
Etre assidu et ponctuel pendant le déroulement des examens. L’absence et le retard constituent des
fautes professionnelles aux examens.

II. Dès l’accès au centre d’examen :
Déposer son portable auprès du chef de contre ou sous-centre contre décharge ;

III. Chaque matin devant la salle d’examen :
1. Identifier les candidats en vérifiant la conformité des documents ci-après : carte d’identité
scolaire pour les candidats réguliers, nationale pour les candidats libres, récépissé avec les
noms, dates et lieux de naissance portés sur les listes et de l’ « Individual Time Table » pour ce
qui est des examens du GCEBoard ;
2. Procéder à la fouille systématique de chaque candidat aux fins de le débarrasser de document et
d’objets qu’il porterait sur lui et qui pourraient le compromettre, notamment le téléphone
portable, les émetteurs-récepteurs, les calculatrices programmables avec mémoires, les objets
dangereux, les feuilles de papier de toute nature, les cahiers, les livres, sauf ceux autorisés.

IV. En salle :
1. Vérifier que chaque candidat occupe la place correspondant à son numéro de table ;
2. Procéder à la lecture exhaustive de la Police des Examens et au besoin l’expliquer ;
3. S’assurer que les candidats ont bien rempli les en-têtes de leurs feuilles de composition ;
4. Remplir les feuilles des absents et porter la mention « ABSENT » sur les en-têtes uniquement ;
5. Au signal, faire vérifier par les candidats la fermeture hermétique des enveloppes, puis les
ouvrir et distribuer les épreuves ;
6. Inscrire au tableau l’heure du début et de la fin de l’épreuve ;
7. En dehors de l’intitulé, le surveillant ne doit en aucune façon prendre connaissance du contenu
de l’épreuve ni garder celle-ci par devers lui.

 

V. Pendant le déroulement des épreuves :
1. Rester vigilant pour empêcher toute forme de tricherie ;
2. S’abstenir de fumer, de lire, de causer, de tricoter, d’écouter la radio, de manger ou de boire, de
rêvasser, se laisser distraire ;
3. N’autoriser l’usage des calculatrices que dans les conditions définies plus haut ;
4. En cas de fraude :
– Prendre le candidat sur le fait ;
– Retenir les pièces à conviction ;
– Procéder au constat de fraude et s’en référer au chargé de mission et au Chef de centre ;
5. Eviter de communiquer avec les candidats, d’aller d’une salle à l’autre, de sortir de sa salle, de
s’intéresser aux copies des candidats, de répondre aux questions liées aux sujets.

 

VI. A la fin de l’épreuve :
1. Ramasser les copies sur décharge au fur et à mesure que les candidats sortent afin de s’assurer
que chaque candidat a remis sa copies ;
2. Remplir les procès-verbaux de surveillance en signalant les incidents majeurs et les numéros
des candidats absents ;
3. S’assurer que toutes les copies sont revêtues du visa du chef de salle et qu’elles sont classées
dans l’ordre croissant des numéros des candidats ;
4. S’assurer, le cas échéant, que le nombre des documents intercalaires est signalé dans le cadre
prévu à cet effet et en vérifier l’exactitude.

 

III- CONSIGNES A L’INTENTION DU CHEF DE SECRETARIAT

 

Il est rappelé au chef de Secrétariat :

1. Qu’en tant que dépositaire d’un certain nombre d’informations confidentielles dont la divulgation
compromettrait la validité des examens, il est le maillon essentiel du déroulement des examens dans
son centre ou sous-centre. A ce titre il doit entre autres :
Avant l’examen :
2. Investir chaque membre du secrétariat des tâches précises et l’en imprégner suffisamment;
Pendant l’examen :

3. Veiller, en collaboration avec le chargé de Mission et le Chef de Centre, à la régularité des opérations
relatives à l’ouverture des enveloppes en salle, à la distribution des épreuves, à la collecte des copies, à
l’anonymation quotidienne des copies qui ne peut en aucun cas être différée.
4. Prendre des dispositions en vue de la sauvegarde du secret des examens, notamment au cours de
l’anonymation et du colisage des copies ;
5. S’assurer que tous les en-têtes ont été détachés des copies et sont sécurisés ;
6. Eviter que les documents d’examens s’égarent ;
7. Eviter de se compromettre dans une quelconque irrégularité, notamment la substitution des copies, et
la falsification des documents.
Un règlement détaillé sous forme de mémento sera mis à la disposition du Chef de Secrétariat d’examen
par les structures en charge des examens.

 



Documents joints:

  • Police générale des examens et concours officiels PDF